Perte de cheveux femme, quelles solutions ?

perte de cheveux femmes

Selon une étude menée par l’IFOP en 2014, 93 % des femmes de moins de 35 ans déclarent souffrir de perte de cheveux. Mais seulement 2 % d’entre elles souffrent de calvitie. En effet, chaque jour nous perdons 50 à 100 cheveux. Cette chute est tout à fait normale.

Elle devient inquiétante lorsque dépasse la barre des 100 cheveux par jour. Dans ce cas, on parle alors d’alopécies. Les causes et les facteurs aggravants de la perte de cheveux chez la femme sont multiples.

Toutefois, il est possible de prévenir la chute de cheveux et de traiter la maladie si toutefois elle apparaît. Découvrez dans cet article, tout ce qu’il faut savoir sur ce fait.

Les causes de la perte de cheveux chez la femme

Qu’ils soient liés à l’accouchement ou à la grossesse, à des troubles endocriniens ou à la ménopause, les changements hormonaux constituent les principales causes de la perte de cheveux chez la femme. Et les androgènes en sont les responsables.

En réduisant l’activité du cycle pilaire, ces hormones mâles peuvent provoquer l’affinement et la perte de densité capillaire.

Le stress de même que la fatigue peuvent aussi causer l’alopécie. Les chocs émotionnels de même que le surmenage produisent aussi les mêmes effets. Mais précisons tout de même que la perte de cheveux peut également constituer un effet secondaire suite à la prise de certains médicaments ou à des traitements médicaux (chimiothérapie par exemple).

Dans ce cas, la perte de cheveux est généralement temporaire. L’alopécie peut aussi survenir en cas de carence alimentaire. Vous êtes donc sujette à cette maladie lorsque les éléments nutritifs nécessaires à la santé des cheveux ne sont pas présents dans votre organisme.

En plus des causes précitées, certaines maladies peuvent favoriser l’alopécie. Il s’agit des affections de la peau, notamment le psoriasis, ou des lésions et cicatrices. Ces irrégularités mènent soit à une perte soit à une absence de repousse de cheveux.

L’alopécie est aussi liée au vieillissement. Lorsque vous prenez de l’âge, votre organisme produit moins d’œstrogènes. L’absence de cette hormone indispensable à la santé de vos cheveux provoque ainsi une chute.

N’hésitez pas à vérifier la nature de vos pellicules. Sachez que les pellicules grasses étouffent le follicule pileux et contribuent à la perte de cheveux.

Les facteurs aggravant la perte de cheveux

En plus des « causes naturelles » de l’alopécie, certains éléments comme le tabac peuvent aggraver la situation.

Fumer quotidiennement impacte bien sûr négativement la circulation du sang dans l’organisme. Puisque les nutriments indispensables à la santé des cheveux sont transportés par le sang, il est évident qu’une mauvaise circulation sanguine crée un déséquilibre au niveau des cheveux. Il faut donc trouver une solution afin d’arrêter de fumer.

Là encore, il faut chercher le bon rythme, évitez un arrêt radical afin de ne pas tomber dans le stress.

Les coiffures qui tirent beaucoup sur les cheveux peuvent aussi aggraver l’alopécie. Avec ce type de coiffure, les cheveux sont généralement soumis à une traction pendant une très longue durée. Ce qui cause d’ailleurs une inflammation et un affaiblissement du cheveu.

Comment prévenir la chute de cheveux

En effet, il est possible de ralentir et de prévenir la perte de cheveux en utilisant des soins appropriés. Les cheveux doivent être traités avec délicatesse. Il faut donc éviter de laver régulièrement les cheveux avec de l’eau chaude. Abstenez-vous aussi du port de casquettes ou d’élastiques à cheveux trop serrés.

Plusieurs marques offrent des produits permettant de prévenir la chute de cheveux. Vous pouvez donc en acheter dans les pharmacies, les salons de coiffures ou dans les magasins spécialisés. Sachez aussi que l’usage de séchoirs, de teintures et de fer à lisser pourrait favoriser la chute de cheveux. Pensez donc à espacer l’utilisation de ces éléments ou même à l’arrêt de leur utilisation.

Prévenir l’alopécie, c’est aussi adopter un mode de vie sain et une alimentation équilibrée. Évitez au maximum les situations stressantes et reposez-vous suffisamment.

Les solutions pour lutter contre la perte de cheveux chez la femme

Notre alimentation est souvent juge de la bonne santé de nos follicules pileux et par conséquent de la pousse de cheveux. Les vitamines et les acides aminés soufrés aident à stimuler la repousse des cheveux.

Pour redonner vigueur et peps à votre chevelure, nous vous conseillons de limiter les sucres raffinés et de privilégier les aliments riches en vitamines A et B, en fer, en zinc, en magnésium et en antioxydants. Voici quelques aliments qui peuvent régler votre problème capillaire :

  • la banane
  • les kiwis
  • Les céréales complètes
  • le jaune d’œuf
  • et les noisettes

Les bananes contiennent du zinc, du magnésium et de la biotine. Ces éléments permettent de prévenir les chutes, de fortifier les cheveux et de stimuler la repousse. Les kiwis sont bourrés d’antioxydant et de vitamine C.

C’est un fruit qui aide le corps à produire du collagène, un composant indispensable à la santé des cheveux. Les céréales quant à elles permettent d’oxygéner le sang des follicules pileux. Cette oxygénation favorise la repousse des cheveux.

Le jaune d’œuf fournit une grande quantité de vitamine B qui favorise la croissance saine des cheveux. Les noisettes contiennent du Zinc, ce dernier est un minéral important pour le bien-être du cuir chevelu en général.

En somme, pour prévenir la perte de cheveux chez les femmes, il faut avoir une alimentation saine et une bonne hygiène de vie.