Phytothérapie, la solution naturelle à certains maux

phytothérapie

Vous cherchez une façon naturelle de soigner des maux communs ? Avez-vous déjà entendu parler de la phytothérapie ? Si vous souhaitez en savoir plus, cet article est fait pour vous !

Mais d’où vient la phytothérapie ?

La phytothérapie a ses origines dans les cultures égyptiennes anciennes, il était répertorié plusieurs centaines de plantes. Elle implique l’utilisation médicinale des plantes pour traiter des maladies, mais aussi améliorer la santé et le bien être en général. Elle peut également dans certains cas remplacer un complément alimentaire minceur ou des traitements plus lourds contre les troubles du sommeil ou digestifs. La phytothérapie comme médecine alternative est alors utilisée.

Certaines herbes et plantes sont très puissantes et doivent être prises avec le même niveau de prudence que des médicaments pharmaceutiques. Dans les faits, de nombreux médicaments pharmaceutiques sont basés sur des versions artificielles de composants naturellement présents dans les plantes.

Les principes actifs de la phytothérapie

Les médicaments à base de plantes contiennent des ingrédients actifs. Dans de nombreuses préparations à base de plantes, ceux-ci sont encore inconnus. Certains médicaments pharmaceutiques sont basés sur un seul ingrédient actif dérivé d’une source végétale. Les praticiens de la phytothérapie pensent qu’un ingrédient actif peut perdre son efficacité ou être dangereux s’il est isolé du reste de la plante.

Par exemple, l’acide salicylique qui se trouve dans la fleur nommée « reine des prés » est utilisé pour fabriquer de l’aspirine. L’aspirine peut faire saigner la muqueuse de l’estomac, mais la reine des prés contient naturellement d’autres composants qui empêchent l’irritation de cet acide. Selon les phytothérapeutes, les effets de la plante dans sa totalité sont bien supérieurs comparé a si l’on utilisait seulement une partie de celle-ci. Cependant, les critiques soutiennent que l’administration d’une dose précise d’un ingrédient actif est difficile à contrôler.

L’utilisation médicinale de certaines herbes spécifiques

La phytothérapie vise à ramener le corps à un état d’équilibre naturel afin qu’il puisse guérir. Différentes herbes agissent sur différents systèmes du corps. Voici certaines herbes couramment utilisées en phytothérapie et leurs utilisations :

  • L’échinacée, pour stimuler le système immunitaire et aider le corps à combattre les infections.
  • Le Dong quai ou Dang gui est souvent utilisé pour les tensions prémenstruelles, les symptômes de la ménopause ou douleurs menstruelles. Il peut également abaisser la tension artérielle.
  • L’ail est utilisé pour réduire le risque de maladie cardiaque en abaissant le taux de cholestérol. On peut également utiliser l’ail pour lutter contre le rhume ou la sinusite et d’autres infections respiratoires.
  • Le gingembre est quant à lui participe dans le traitement des nausées ou mal de transport.
  • Le Ginkgo biloba traite la mauvaise circulation sanguine et les acouphènes.
  • Le Ginseng combat la fatigue ou réduit la pression artérielle et le taux de cholestérol, cependant la surconsommation de ginseng peut en revanche élever la pression artérielle.

L’Hypericum perforatum ou appelé communément millepertuis est efficace comme antidépresseurs légers, ou encore apaise l’anxiété et les insomnies. Mais le millepertuis peut interagir avec d’autres médicaments sur ordonnance, d’où l’importance de consulter un médecin auparavant.
Il est donc très important que les gens ne se diagnostiquent pas eux-mêmes de leurs problèmes de santé. Tout médicament à base de plantes ou autres doit être pris sous la supervision d’un médecin compétent et qualifié. Les médicaments à base de plantes peuvent être considérés à tort comme totalement sûrs, car ce sont des produits naturels. Ceci n’est pas toujours correct. Les médicaments à base de plantes peuvent également produire des effets indésirables légers ou graves. Par exemple, des réactions allergiques, éruptions cutanées, asthmes, maux de tête, nausées, vomissements, diarrhée.

Les médicaments et les suppléments à base de plantes peuvent interagir de manière novice avec les médicaments en vente libre ou sur ordonnance que vous prenez. La prise de suppléments à base de plantes peut augmenter ou diminuer l’efficacité d’autres médicaments que vous prenez ou peut augmenter le risque d’effets secondaires négatifs. Par exemple, le millepertuis cité précédemment diminue principalement l’ efficacité des autres médicaments, mais augmente les effets des antidépresseurs.

Acheter ses produits de phytothérapie dans des enseignes reconnues

Tous les médicaments vendus à base de plantes ne sont pas sûrs. Achetez toujours auprès d’un fabricant ou fournisseur réputé, comme des magasins bio, supermarchés ou pharmacies. Soyez prudent lorsque vous achetez des plantes médicinales sur Internet. Les médicaments à base de plantes non réglementés provenant de l’étranger peuvent ne pas être fabriqués selon la même qualité et les mêmes normes que les médicaments réglementés. Dans certains cas, les produits achetés en ligne contiennent du plomb, du mercure ou encore de l’arsenic qui peuvent causer de graves problèmes de santé.

En conclusion, la phytothérapie est une très bonne alternative aux médicaments pharmaceutiques, qui peut traiter des maladies chroniques ou quotidiennes et aider à retrouver un équilibre et confort cherché par tous. Il est toutefois bon de rappeler de s’informer auprès de professionnels de la santé avant d’utiliser n’importe quel médicament ou plante. Préférez les solutions naturelles tout en prenant des précautions pour votre équilibre.