Les cosmétiques bio : c’est bien, mais c’est quoi ?

cosmétiques bio

Dans un monde où, poussé par les réseaux sociaux et les médias féroces, il faut être beau, bien maquillé et bien coiffé, les cosmétiques en tout genre sont devenus rois.

Et si en 2020, grâce à une prise de conscience générale, les produits bio font de plus en plus d’ombre aux gammes conventionnelles, c’est parce que derrière l’appellation bio on entend plus sain, plus naturel et plus éthique.

Mais alors que veut véritablement dire cosmétique bio ? Quelles sont les obligations d’un cosmétique bio et les différents labels de qualité ? On vous dit tout dans cet article !

Qu’est-ce qu’un cosmétique bio ?

Le cosmétique bio, qui englobe toutes les gammes pour le corps, les cheveux et le visage, fonctionne sur le même principe que les cosmétiques issus de l’industrie chimique. À la tout de même grande différence qu’un produit certifié bio est, dans sa grande majorité, obligatoirement composé d’ingrédient végétaux issus de l’agriculture biologique et donc cultivés sans pesticides ni OGM.

À l’inverse des cosmétiques conventionnels qui utilisent des ingrédients d’origine synthétique, comme le parabène, le silicone ou les parfums de synthèse, les gammes bio excluent tout ce qui pourrait agresser la peau et privilégient les huiles végétales et essentielles, ainsi que les extraits naturels de plantes. Un cosmétique bio et donc plus respectueux de l’environnement, plus naturel et surtout moins néfaste pour la peau ou toute autre partie du corps.

Aussi, que ce soit dans les immenses rayons cosmétiques des grandes surfaces où ils sont arrivés en force ces dernières années ou dans les petits magasins bio et spécialisés, les cosmétiques biologiques sont reconnaissables aux labels qui apparaissent sur leur emballage ou étiquette.

Cosmétiques bio : quels labels et certifications ?

Il existe aujourd’hui de très nombreux types de cosmétiques bio et tous n’ont pas les mêmes exigences, les mêmes compositions et les mêmes labels.

Pour qu’un fabricant certifie son produit avec un label bio, il doit en faire la demande auprès d’un organisme de certification spécialisé qui va vérifier, selon plusieurs critères qui lui sont propres, que le produit peut être labellisé.

Chaque pays dispose de ses propres règles, de ses labels et de ses organismes. Aussi, parmi les principaux, on retrouve :

Ecocert

C’est un organisme indépendant français qui contrôle et certifie les produits issus de l’agriculture biologique de manière générale, dont les cosmétiques écologiques et biologiques. Ecocert prend en compte la démarche de la marque dans son ensemble, de la culture à la création des produits.

Aussi, les conditions de cet organisme sont que le produit prétendant au label utilise des ingrédients qui respectent l’environnement. Mais aussi qu’ils ne soient pas d’origine synthétique ou animale, sauf ceux qu’ils produisent naturellement comme les œufs, le lait ou le miel.

Aussi, il faut qu’ils contiennent au minimum 95 % de végétaux issus de l’agriculture biologique et 5 % d’ingrédients biologiques. Enfin, il est important que l’emballage soit recyclable ou biodégradable.

Nature & Progrès

Fondée en 1964, Nature & Progrès est une association de professionnels et de consommateurs qui défend les valeurs de l’agriculture biologique dans le respect des animaux, des hommes, des plantes et de la planète.

Elle tend à préserver et valoriser le métier d’agriculteur ainsi que son savoir-faire. Les produits qui prétendent à ce label doivent être sans OGM ou substances chimiques de synthèse. Ils doivent contenir 100 % d’ingrédients issus de l’agriculture biologique, mais de plus, au moins 70 % des produits doivent déjà être labellisés Nature & Progrès. Enfin, les conservateurs, eux, sont autorisés uniquement s’ils sont d’origine naturelle et surtout non toxique.

Natrue

Natrue est une ONG qui cherche à protéger et promouvoir les cosmétiques naturels et biologiques.

Elle comprend trois certifications différentes qui sont représentées par des étoiles : les cosmétiques biologiques qui doivent être composés d’au moins 95 % d’ingrédients bio, les cosmétiques en partie biologique qui comptent au moins 70% d’ingrédients issus de l’agriculture biologique et les cosmétiques naturels.

Un produit bio est-il un produit naturel ?

Comme nous venons de le voir, un cosmétique labellisé bio est un gage de qualité et un très bon critère de sélection.

En revanche, si la grande majorité des ingrédients qui entrent dans la composition de ces produits sont issus de l’agriculture biologique, cela ne veut pas dire que la composition est 100 % naturelle.

Ainsi, certains d’entre eux peuvent contenir des ingrédients synthétiques, bien que le pourcentage soit faible. Mais il est important de garder à l’esprit qu’en général, les labels refusent l’usage des produits synthétiques les plus toxiques et polémiques.