3 sortes de CBD utilisés en cuisine

cbd en cuisine

On le sait, lorsqu’on cuisine toutes sortes de plats, entrées ou desserts, on ajoute en général à nos recettes quelques épices ou herbes aromatiques pour relever le goût, et pour bonifier notre santé.

Dans des cas plus extrêmes, certaines personnes ajoutent du cannabis sous forme de fleurs et feuilles séchées à l’intérieur de leurs gâteaux maison nommés « space cake ».

Mais ces pâtisseries d’un genre particulier, car emplies de THC ont beaucoup trop d’effets psychotropes pour être bénéfiques à notre bien-être physique et mental. Ce qui n’est pas le cas avec le CBD, que l’on peut tout à fait utiliser en cuisine, pour son goût parfumé et ses vertus sur notre santé.

3 façons d’ajouter le CBD en cuisine

Le CBD fait beaucoup parler de lui ces dernières années. Parce qu’il possède des vertus relaxantes et qu’il apaise certaines douleurs physiques tel un anti-inflammatoire naturel.

Mais aussi parce qu’il est un dérivé de la plante cannabis, qui est illégale à la consommation, car considérée comme un stupéfiant. Mais il est bien vrai que le cannabis fait planer lorsqu’on le fume ou qu’on ingurgite, cela étant dû au fait qu’il contient la molécule psychotrope nommée THC, qui en fait donc une drogue, aussi douce soit-elle.

Ce qui n’est pas le cas avec son cousin le CBD, qui lui, est quasiment débarrassé de toutes traces de THC. Le CBD n’est donc pas une drogue, cela les autorités le garantissent tant qu’il n’est pas dosé à plus de 0,2 % de traces de THC. Cependant, le CBD offre donc de nombreux avantages bénéfiques à notre santé, tels des traitements alternatifs comme l’acupuncture ou la phytothérapie.

Lire aussi :   Pourquoi les hommes prennent-ils de plus en plus soin d’eux ?

On le trouve sous plusieurs formats, ce qui fait qu’on a le choix sur la façon de le consommer. En fleurs et feuilles séchées comme le cannabis classique, en gélules dites de complément alimentaire, en sachets d’infusion, en résine ou poudre de pollen, en huiles essentielles, en crèmes à masser, ou encore en liquide pour cigarettes électroniques.

On trouve toutes ces sortes de CBD au Magasin de CBD Weedy.fr par exemple, d’autant qu’il nous offre quantité d’informations sur les différentes manières de consommer le CBD. On y apprend par exemple qu’il est très pratique de l’incorporer dans des recettes culinaires, grâce à 3 sortes de CBD : les fleurs, les huiles et les pollens.

Cuisiner avec la fleur de CBD

La fleur séchée de CBD ressemble comme 2 gouttes d’eau à la fleur du cannabis classique, et le fait qu’elle ne contient quasiment pas de traces de THC ne peut pas se voir à l’œil nu. Beaucoup la fument tel un joint pour se relaxer, mais c’est en la mixant au sein de recettes de cuisine que cette fleur offrira tous ces bienfaits naturels, et sans abîmer nos poumons.

Ainsi, on peut la faire longuement infuser dans une théière, à laquelle on ajoute du miel avant de la boire très chaude.

On peut aussi l’émietter au-dessus de salades vertes ou composées, de poissons ou viandes grillées, et l’inclure dans de nombreuses recettes de pâtisseries, auxquelles elle apportera son goût unique en délivrant ses nombreuses vertus relaxantes et anti inflammatoires.

Cuisiner avec les huiles de CBD

Les huiles essentielles de CBD sont parfaites pour être intégrées dans des huiles comestibles plus classiques.

Lire aussi :   Avis fit tea, retour d’une grosse consommatrice de thé

Ainsi, il est excellent de mélanger quelques gouttes d’une huile CBD à de l’huile d’olive ou de tournesol par exemple, que ce soit pour de la cuisson de viandes, poissons, pâtisseries, ou pour la confection de sauces vinaigrette, de marinades et autres sauces gastronomiques.

Mais il est aussi tout à fait possible de glisser quelques gouttes d’huile essentielle CBD au sein d’une tisane, et par-dessus toute préparation de plat culinaire. La consommer au sein d’une recette quelconque permet en tous cas de faire passer son goût, qui pour certains serait tout de même assez prononcé.

Cuisiner avec les pollens ou résines de CBD

Les pollens et autres résines de CBD sont parfaits pour être intégrés sous forme de poudre dans toutes sortes de sauces au côté d’autres épices et herbes aromatiques.

Il est aussi possible d’en glisser quelque peu au sein d’un yaourt, d’un fromage blanc ou de recettes telles que des flans et autres gâteaux de semoule. En fait, le pollen CBD est parfait pour être utilisé associé à du sucre en poudre blanc ou de canne.

Ainsi, on peut donc l’incorporer dans de bien nombreux desserts et autres pâtisseries certes, mais aussi dans de nombreuses boissons faites maison telles que des cocktails, qu’ils soient alcoolisés ou non. On retrouve encore plus d’infos sur la cuisine au CBD sur ce site développé par un chef en personne. Celui-ci n’hésite pas à nous vanter la touche originale qu’offre la présence de CBD au sein de plats culinaires.

Pour lui, au-delà de ses vertus bienfaitrices à notre santé, le CBD serait une herbe aromatique de plus, mais à classer à part, car elle propose un parfum singulier qui met un poil d’exotisme dans nos plats que l’on souhaite être les plus originaux possible.

Lire aussi :   Ce que les femmes pensent des hommes à barbe