Seins anatomiques : pour quel résultat ?

implants mammaires anatomiques

Une prothèse mammaire doit s’adapter à la morphologie de la patiente. Pour ce faire, le chirurgien a le choix entre deux types d’implants : les implants ronds et les implants anatomiques. Ces derniers sont très populaires, car ils permettent d’avoir des seins anatomiques, naturels et en accord avec le corps de la patiente.

Différence entre prothèse ronde et prothèse anatomique

Il existe deux formes de prothèses : les prothèses rondes et les prothèses anatomiques. Les prothèses anatomiques ont un aspect de poire ou de goutte d’eau. Pour résumer, on privilégie les seins anatomiques pour un résultat naturel.

Les prothèses rondes sont quant à elles rondes, comme leur nom l’indique. Elles offrent un décolleté bombé, voire pigeonnant. Si la prothèse anatomique est à privilégier pour un rendu plus naturel, c’est également possible grâce à un implant rond de nouvelle génération. Ce dernier peut donner un effet analogue du fait de nouvelles formes très peu projetées.

Quel que soit le type de prothèse utilisé, il est conseillé de se renseigner un maximum sur l’opération chirurgicale. Le chirurgien esthétique peut donner plus de détails sur les précautions pré et postopératoires, les emplacements des cicatrices ou encore les procédures chirurgicales.

Pourquoi choisir des prothèses anatomiques ?

Les implants mammaires anatomiques sont appelés ainsi à cause de leur esthétique similaire à un sein naturel. Ils augmentent le volume de la poitrine, sans avoir un effet bombé trop important.

Lire aussi :   Le guide ultime pour choisir votre mallette de maquillage

La zone inférieure du sein est aussi bien déroulée grâce à un implant de ce type. Un implant mammaire anatomique est rempli de gel en silicone cohésif facilitant la mémoire de forme. Il a été conçu pour garder un aspect prédéterminé, c’est-à-dire la forme d’une glande naturelle.

Les prothèses mammaires anatomiques s’adaptent à toutes les morphologies. Elles sont généralement utilisées en chirurgie plastique et réparatrice, par exemple pour les reconstructions après un cancer. Ces implants sont aussi conseillés dans le cas d’une chirurgie esthétique mammaire.

Les avantages et inconvénients des prothèses anatomiques

Deux types de patientes demandent souvent une telle chirurgie esthétique. Tout d’abord, il y a les femmes minces qui ont une faiblesse de la glande, c’est-à-dire que le volume initial du sein est très modéré. Ensuite, il y a les femmes désireuses d’avoir une augmentation de volume important, la prothèse anatomique ayant l’avantage de proposer un aspect naturel sans un bombé artificiel.

Les avantages des prothèses mammaires anatomiques

La prothèse mammaire anatomique présente des avantages par rapport aux modèles ronds. Comme nous l’avons précisé ci-dessus, les seins anatomiques répondent aux critères esthétiques idéaux. Ils gardent un aspect naturel, tout en galbant la zone inférieure des seins.

La partie haute est aussi sans bombement excessif, avec un décolleté en pente douce. La patiente peut choisir librement le volume de la projection. La prothèse anatomique procure une sensation naturelle au toucher, due à sa consistance. Enfin, le gel de silicone cohésif possède une bonne souplesse, tout en facilitant la mémoire de forme.

Les inconvénients des prothèses mammaires anatomiques

Les seins anatomiques ont aussi des inconvénients. Tout d’abord, le chirurgien esthétique doit faire attention à avoir une loge bien adaptée.

Lire aussi :   Comment faire pousser ses ongles plus vite ?

En effet, il y a un risque très faible que la forme du sein change en cas de rotation de la prothèse dans sa loge. Il faudra également éviter les efforts physiques pendant 1 mois après l’intervention. L’autre inconvénient est d’avoir une prothèse plus ferme par rapport à un implant rond.

Les différents types de projections

La projection correspond à la forme de la prothèse vue de côté. Il faut savoir que les prothèses peuvent avoir le même volume et la même taille, mais des projections différentes. Trois types de projections existent : bas, moyen et haut.

La projection faible ou profil bas est recommandé en chirurgie plastique et réparatrice. On l’utilise dans le cadre d’une reconstruction mammaire ou pour faire des corrections d’asymétrie.

La projection moyenne ou profil moyen est le meilleur compromis. Sa place derrière le muscle pectoral permet de cacher les contours de la prothèse. La patiente bénéficiera ainsi d’un déroulé progressif, ainsi qu’une partie inférieure galbée. Enfin, la projection haute est rarement utilisée, vu son côté peu naturel.

La prothèse mammaire anatomique prend en compte 2 autres mesures en plus de la projection : la hauteur et la largeur. Le choix des dimensions des implants est laissé au chirurgien plasticien.

Toutefois, il se réfère toujours souhaits de la patiente. Selon l’anatomie de cette dernière, la projection, la largeur et la hauteur seront ainsi différentes. D’autres critères sont également pris en compte, tels que l’épaisseur du pli cutané ou encore la forme des seins.

Conclusion

La dernière génération de prothèses mammaires rondes a un aspect plus anatomique. Cela prouve que les seins anatomiques sont au-delà de la tendance. En effet, lorsqu’il s’agit d’avoir recours à une augmentation de la taille des seins, les femmes ont un rendu naturel et élégant.

Lire aussi :   Le lifting colombien, ou comment avoir un fessier rebondi sans chirurgie