Les montres Sinn : histoire de l’horlogerie allemande

montres sinn
The late woman looking at her watch and panics. Young freelancer working around the clock to meet her goals, stressful way of life, hurry, late for work, always on the run.

Contrairement à ce que certains pourraient penser, la Suisse n’est pas le seul pays où la tradition horlogère est présente. En Allemagne, des marques de renom et de haute qualité se sont également développées. On revient sur l’histoire de l’une d’entre elles dans cet article et on vous présente les montres Sinn.

Les débuts de l’horlogerie en Allemagne

C’est durant le 16e siècle que l’horlogerie s’est largement développée en Europe. L’Allemagne aurait alors ses propres horlogers d’édifices et artisans horlogers. La première montre aurait même été créée en 1504 par Peter Henlein, un horloger allemand. Cependant, le pays se fera plutôt discret par la suite, et ce, jusqu’à la deuxième moitié du 19e siècle. C’est en 1841 que l’horlogerie allemande connaît un réel tournant. Après être passé par la France et la Suisse, l’horloger Ferdinand Adolph Lange décide de retourner en Saxe afin d’installer son atelier.
Il s’établira à Glashütte en raison des nombreuses mines de fer et recrutera parmi la population locale, qui compte alors de nombreux ouvriers. La fabrique ne cesse de se développer et de nouveaux horlogers viennent petit à petit s’installer dans le village. Un conglomérat est alors formé et l’Allemagne tend à s’imposer sur le marché de l’horlogerie. C’est ensuite en 1961 que les montres Sinn arrivent sur le marché.

Lire aussi :   S’habiller est un mode de vie !

1961, le début des montres Sinn

C’est plusieurs années après la guerre, en 1961, que les montres Sinn sont créées par le pilote Helmut Sinn à Francfort-sur-le-Main. Au départ, l’objectif était de se focaliser sur les horloges en lien avec la navigation et les chronophages pilotes. Depuis les débuts de la marque, une attention particulière est accordée à l’excellence technique et la robustesse des montres. Leurs fonctionnalités restent optimisées, tandis que le rapport qualité-prix s’affiche comme très raisonnable. Il faut dire que le fondateur des montres Sinn souhaitait mettre en avant ces éléments auprès des clients. Points qui ont permis à la marque de gagner en visibilité et en notoriété auprès des amateurs d’horlogerie, mais aussi auprès des pilotes. 

Un nouveau départ en 1994

En 1994, les montres Sinn prennent un nouveau départ. L’entreprise est vendue et devient peu à peu plus durable d’un point de vue à la fois stratégique et technologique. Symbole de ce changement, la société est renommée Sinn Spezialuhren GmbH. Suite à l’acquisition des montres Sinn par Lothar Schmidt, le premier modèle commercialisé n’est autre que le 244. Sa particularité est qu’il est équipé d’un système de protection nouveau contre les champs magnétiques et qu’il s’affranchit alors de la norme DIN utilisée jusque-là. Cette dernière définit les critères relatifs à la construction d’une montre. À noter que la capacité de résistance se mesure en bar. Elle est notée sur le dos du boîtier. Le système ainsi mis en place pour les montres Sinn présentait la particularité de minimiser les interférences magnétiques, ce qui a contribué à les rendre plus solides. En raison du développement continu et de la recherche constante, l’entreprise est devenue un incontournable du marché et l’est aujourd’hui encore.

Lire aussi :   5 étapes pour passer à une garde-robe éco-responsable et éthique

L’horlogerie allemande aujourd’hui

C’est seulement après la chute du mur de Berlin que le tissu économique et horloger allemand a pu commencer à se restructurer. L’horlogerie, après avoir connu des bas, revient petit à petit sur le devant de la scène. Désormais, l’Allemagne est réputée pour son histoire horlogère, à l’image de la ville de Glashütte. Les amateurs de montres sont nombreux à s’y rendre tous les ans, les musées et ateliers de fabrication ne manquant pas. En ce qui concerne l’entreprise Sinn Spezialuhren GmbH n’a cessé de se développer et le siège se situe toujours à Francfort. 

La position des montres Sinn 

Aujourd’hui, les montres Sinn sont produites selon une large gamme. Elles peuvent donc s’adapter à n’importe quel usage et situation. La marque séduit grâce à ses technologies développées spécialement pour ses montres, mais aussi en raison de leur esthétique. Les modèles de collection trouvent preneur auprès des amateurs ainsi que des professionnels. Les montres Sinn sont reconnues pour leurs performances et ont remporté plusieurs prix au fil des années. Par exemple, les modèles 900 Flieger, 6100 Régulateur en or rose et Frankfurter Finanzplatzuhr ont obtenu la première place entre 2008 et 2012 lors de la Goldene Unruh. 

Une marque incontournable de l’horlogerie

En 2011, les montres Sinn fêtaient leur 50e anniversaire. Une édition limitée était alors lancée et tous les articles étaient vendus trois semaines après leur commercialisation. Preuve que la marque allemande est devenue un incontournable de l’horlogerie. En parallèle, on retrouve les montres Sinn sur de nombreux événements, à l’exemple du Fulda Challenge. Des astronautes comme Reinhard Furrer ou Klaus-Dietrich Flade en ont aussi porté lors de leurs missions spatiales. En plus de satisfaire les clients grâce à leur finesse technologique, ces modèles présentent l’avantage d’être particulièrement robuste. Elles ne laisseront donc pas tomber leur propriétaire, même s’il fait face à des situations extrêmes.

Lire aussi :   Bien dans sa peau : quelle robe pour ma morphologie ?