Fabriquer ses produits cosmétiques DIY : oui mais attention !

cosmétiques diy

Lorsque les confinements ont commencé en mars, presque tout est devenu DIY (Do It Yourself), de la fabrication du pain aux coupes de cheveux en passant par la fabrication de cosmétiques à la maison ! Il n’y a rien de mal à faire un masque capillaire DIY ou même un brillant à lèvres à base de cire d’abeille.

Cependant, il convient d’être prudent si vous fabriquez des cosmétiques à la maison.

Tout ce que je veux, c’est vous donner des conseils sur les dangers de la fabrication de cosmétiques à la maison et sur le risque que vous prenez. Cet article se concentre plutôt sur les dangers de la création de cosmétiques à la maison sans aide extérieure.

Les cosmétiques semblent avoir tout pour plaire. Ils sont bon marché, faits sur mesure, contiennent des ingrédients naturels, et le parfum peut être ajusté à vos préférences. Cependant, certaines personnes se sont gravement brûlées le visage avec des produits faits maison. S’ils sont mal conçus, les produits DIY peuvent nuire à la santé de votre peau plus qu’ils ne peuvent l’améliorer. Ne vous méprenez pas. Les cosmétiques DIY peuvent être extrêmement bénéfiques, mais attention aux risques.

Les dangers du DIY

En commençant par la science et les tests, voici quelques-uns des dangers de la fabrication de cosmétiques à domicile. Cet article a été écrit en collaboration avec le site portail-sante.net

Des ingrédients incompatibles

Parlons de chimie. Que se passe-t-il lorsque vous mélangez des matières premières incompatibles ? Dans le meilleur des cas, vous n’obtenez pas l’effet visuel et sensoriel que vous souhaitiez. Autre scénario ?

Deux ingrédients peuvent former des complexes inactifs ou dangereux et votre formule n’aura pas l’effet souhaité sur votre peau. Il est essentiel de comprendre la chimie d’une formule pour en évaluer l’efficacité. Cela nécessite des années d’expérience.

Le niveau de pH

Les bandelettes pH que l’on trouve dans le commerce permettent de déterminer le pH des solutions aqueuses. Il faut donc prendre 1 part de votre crème et 9 parts d’eau, bien mélanger le tout et mesurer le pH. Pour les crèmes ou les émulsions, il est préférable d’utiliser un pH-mètre.

Votre peau est naturellement acide (pH 5,5 en moyenne) et protégée des mauvaises bactéries. Vous devez donc utiliser des produits au pH neutre pour l’équilibrer. Les cosmétiques fortement acides ou basiques peuvent nuire à votre peau et rendre certains actifs incompatibles. En effet, chaque ingrédient actif a sa propre gamme de pH dans laquelle il est le plus efficace. En dehors de cette plage, il s’inactive.

La vitamine C n’est pas active lorsque le pH est supérieur à 3. Si vous la mettez dans votre crème pour le visage, elle s’inactive. Vous devez utiliser des dérivés de la vitamine C à la place.

Les ingrédients faux amis

Certains ingrédients sont 100% naturels, par exemple les huiles essentielles. Cependant, beaucoup d’entre eux sont des irritants pour la peau. Certains d’entre eux sont dangereux à renifler pour les bébés, et les femmes enceintes ne sont pas autorisées à les utiliser.

Le problème est que même les marques de confiance conseillent d’utiliser ces ingrédients de la mauvaise manière. Elles utilisent la confiance des consommateurs dans les « produits naturels » à leur avantage, ce que l’on appelle le « greenwashing ».

Avant d’utiliser l’un de ces ingrédients « naturels », assurez-vous de lire de nombreuses ressources pour vérifier s’ils sont sûrs.

L’eau

Tout d’abord, votre produit contient-il de l’eau ou des conservateurs ? Si le produit contient de l’eau et qu’il n’y a pas de conservateurs, vous pourriez être confronté à un problème. Actuellement, il existe une tendance à fabriquer des produits à la maison et à ne pas utiliser de conservateurs.

Au lieu de cela, ils se fient aux ingrédients naturels pour obtenir des conservateurs naturels. Cette dépendance n’est pas une bonne idée et l’absence de conservateurs dans les produits contenant de l’eau est un gros problème.

Pourquoi ? Les bactéries. Les produits contenant de l’eau DOIVENT être testés parce qu’ils constituent un terrain idéal pour les bactéries comme la moisissure noire et le staphylocoque.

Les bactéries vivent sur la peau et flottent dans l’air. Si elles se trouvent dans le bon environnement, elles peuvent se développer, incuber et se développer… rapidement. C’est quelque chose que vous ne voulez pas avoir à proximité de votre peau ou de votre visage.

C’est pourquoi tous les cosmétiques contenant de l’eau doivent être soumis à des tests respectivement pour les pathogènes microbiens et viraux, afin de garantir que les produits ne sont pas contaminés au moment de la fabrication.

Oui, il existe des conservateurs naturels, mais leur efficacité est limitée. Toutes les formules (qu’elles contiennent ou non de l’eau) doivent être soumises à des tests de provocation pour s’assurer que le système de conservation est efficace.

Les conservateurs

Même si vous êtes sûr que vos produits ne sont pas contaminés au moment de la fabrication, peuvent-ils le rester ? Comment le savez-vous ? Comment pouvez-vous garantir que les produits que vous fabriquez sont sûrs maintenant et continueront de l’être pendant leur durée de conservation normale ? Quelle est la durée de conservation de votre produit après tout ?

Pour faire court, si vous fabriquez une formule et qu’elle n’est jamais soumise à un test de provocation, vous ne connaissez pas l’efficacité du système de conservation. Si vous ne faites pas de test, vous ne saurez pas si des bactéries sont présentes et vous ne saurez pas ce qui se passera à partir de ce moment-là.

La pigmentation pour les couleurs

Les pigments sont un autre élément à prendre en compte. Voici quelques questions à se poser :

Si vous fabriquez des cosmétiques de couleur à la maison, les pigments que vous utilisez sont-ils certifiés ? Comment le savez-vous ?

Peuvent-ils être utilisés en toute sécurité sur les lèvres, le visage ou les yeux ? Le savez-vous ?

Votre maquillage contient-il du plomb ou d’autres métaux lourds ? Comment le savez-vous ?

Étiquettez-vous correctement vos pigments ?

Il y a tant de choses à apprendre et à connaître en matière de pigments. Fabriquer des cosmétiques colorés et des soins de la peau pigmentés à la maison peut être amusant et excitant, mais vous devez acheter des pigments exempts et savoir avec certitude qu’ils sont certifiés.

Vous ne devez utiliser que des pigments sûrs pour les lèvres/les yeux/le visage lorsque vous fabriquez des produits pour ces zones. Les tests de métaux lourds ne sont pas obligatoires, mais c’est une bonne idée.

Conclusion

Lorsqu’on fabrique des cosmétiques à la maison, de nombreux facteurs différents peuvent mal tourner. Les causes les plus importantes peuvent être un environnement malpropre ou une formule inefficace. Même si vous avez plus de contrôle sur ces éléments, vous ne pouvez pas tout prévoir. Vous avez peut-être oublié d’utiliser de l’eau distillée ou les ingrédients que vous utilisez ont été contaminés.

Les conséquences

Dans le pire des cas, des personnes sont blessées. Si vous envisagez toujours de fabriquer des cosmétiques à la maison, procédez avec prudence. Nous ne voulons pas vous empêcher de réaliser vos rêves, mais nous voulons aussi que vous réussissiez. Bien que la lois n’interdise pas explicitement la fabrication de cosmétiques à domicile, vous devez créer une recette et le fabriquer en toute sécurité.

Vous devez également respecter les exigences en matière d’hygiène.

Les cosmétiques que vous pouvez fabriquer à la maison doivent être anti-hydrogénés (comme un savon à base d’huile). L’absence d’eau réduit considérablement les risques de prolifération des bactéries.

Voici une liste de produit que vous ne devriez pas fabriquer :

  • Les produits pour bébés
  • Produits à usage interne (par exemple, le lubrifiant)
  • Écran solaire
  • Médicaments contre l’acné
  • On ne sait jamais ce qui peut se passer à l’avenir et vous voulez être prêt à faire face à tout ce qui peut vous arriver.