L’utilisation de crèmes pour se débarrasser d’une kératose pilaire

crème kerastose pilaire

Dès le passage à l’adolescence, nous sommes tous plus ou moins concernés par une invasion cutanée dont nous nous serions bien passés.

On parle bien entendu de l’acné qui, fort heureusement, disparait comme il était apparu, quelque temps plus tard dans la majorité des cas. Mais, alors, quels sont ces rugueux petits boutons colorés qui peuvent parsemer le corps de certaines personnes bien après cet épisode juvénile ?

Qu’est-ce qui fait qu’elles ont soudainement une peau aux allures de papier à poncer ? C’est très certainement un problème de kératose pilaire, qui se traite très bien de nos jours grâce à l’action de crèmes spécifiques.

À quoi reconnait-on une kératose pilaire ?

Tout simplement par l’apparition de petits points durs sur la peau. Pas sur toute la surface du corps heureusement, mais à des endroits bien précis comme les épaules, les bras, les jambes et les fesses.

Si ces petits boutons durs et rugueux peuvent parfois être colorés, il arrive aussi qu’on ne puisse pas vraiment les distinguer à l’œil nu, mais bien plus au toucher, puisque la peau est alors tel du papier de verre.

On parle alors de symptômes évoquant à n’en point douter une kératose pilaire, qui peut toucher les hommes comme les femmes, de l’adolescence à la vieillesse. Plus fréquent qu’on ne le croit, ce problème cutané est tout de même bénin, puisqu’il ne provoque aucune douleur et qu’il n’est pas contagieux. Mais alors, comment ces personnes ont-elles pu attraper le syndrome de la kératose pilaire ?

Lire aussi :   Acné : les bons gestes pour le prévenir et le traiter

Les causes pouvant provoquer une kératose pilaire

Il faut tout d’abord savoir que c’est une maladie génétique, qui se transmet donc entre les différentes générations d’une même famille. La maladie nommée kératose pilaire est en tous cas due à un trop plein de kératine dans les follicules pileux, qui sont les poches qui enveloppent nos poils.

Cette kératine a la fonction de protéger notre peau de bon nombre d’actions néfastes au quotidien dues aux bactéries et autres agents polluants qui gravitent dans l’air.

Et si la cause de l’excès de production de kératine est encore inconnue des scientifiques, on sait très bien identifier cette pathologie nommée kératose pilaire, qui provoque l’apparition d’une peau sèche et rugueuse, où s’installent quantité de petits boutons. Dans certains cas, ces boutons peuvent aussi provoquer des démangeaisons.

Des crèmes pour se débarrasser d’une kératose pilaire

Bien que certaines personnes doivent supporter ces légers symptômes tout au long de leur vie, d’autres arrivent à s’en débarrasser en quelques temps, à l’aide de crèmes et lotions spécifiques.

Parmi ces dernières, retrouvez les produits NEOSTRATA, qui traitent avec succès l’infection cutanée qu’est la kératose pilaire. Afin d’hydrater au mieux les parties du corps concernées et faire sécher les boutons jusqu’à leur disparition, la marque NEOSTRATA est l’une des plus fiables qui soit, et ce, depuis le début des années 90 où elle a vu le jour à Montréal.

Depuis, la marque n’a eu de cesse de toujours évoluer dans la technologie scientifique concernant les différents soins dermo-cosmétiques. Du reste, NEOSTRATA, qui signifie « nouvelles couches » est aujourd’hui spécialisée dans le traitement du vieillissement cellulaire de la peau.

Lire aussi :   L'eczéma du visage, que faire contre ?

Et autant dire qu’elle est reconnue par les plus grands professionnels de la santé pour ses innovations toujours à la pointe lorsqu’il s’agit de prendre soin de nos épidermes.

Quelles sont les actions bienfaitrices d’une crème sur nos symptômes ?

Il n’y a malheureusement pas de traitement curatif pour se sortir d’une kératose pilaire. Cependant, il arrive qu’elle disparaisse d’elle-même avec le temps.

Mais pour l’enrayer et la voir nous quitter au plus tôt, rien de tel que de s’hydrater la peau avec des lotions, huiles, onguents et crèmes spécialement étudiées pour assécher les boutons. Ces produits ont l’avantage de contenir de l’urée, qui retient l’humidité au sein de la peau et l’empêche donc de s’assécher pour laisser la place à une invasion de petits boutons.

Cette urée est souvent associée à des céramides, qui sont des lipides cutanés de premier ordre, qui adoucissent notre peau tout en évacuant toutes les cellules mortes. Utilisées au moins 2 fois par jour lors de la prise d’une douche et accompagnées par un gommage pratiqué avec du sel marin ou du lait, ces crèmes agiront tel un agent hydratant de qualité durant de longues heures.

À noter aussi que certaines de ces crèmes ou huiles de massage contiennent des vitamines A et E, qui sont elles aussi très favorables à notre guérison.

Pour finir, comme dans de nombreuses pathologies, il sera important de manger équilibré et de bien s’hydrater avec l’apport quotidien d’au moins 1,5 litre d’eau. Rester positif en évitant de s’angoisser peut aussi être un facteur des plus primordiaux pour guérir plus vite.

Lire aussi :   Fabriquer ses produits cosmétiques DIY : oui mais attention !