Aérographie en pâtisserie : comment débuter ?

aérographe patisserie

L’aérographie est une technique de plus en plus utilisée en pâtisserie. Nos créations sont en effet bien souvent destinées à briller sur nos réseaux sociaux avant de finir dans nos assiettes !

Ainsi, apprendre à utiliser un aérographe, ou airbrush, est une démarche facile qui vous permettra en peu de temps de donner des effets spectaculaires à vos gâteaux, permettant une couverture homogène de votre création, des dégradés de couleurs et de jolies finitions, lettrages ou ornements.

Son principe est simple, en lieu de peinture on utilise des colorants alimentaires avec notre aérographe, puis on vaporise notre gâteau selon nos envies. Il peut s’agir de colorants alimentaires classiques, mais il existe aussi des colorants spécialement conçus pour cette pratique.

Avant de vous lancer dans l’aérographie sur un gâteau que vous venez de confectionner, entraînez-vous ! Organisez vos couleurs et dessinez votre motif à la main au préalable, ou utilisez un pochoir qui vous évitera de déborder. Voici nos conseils pour débuter avec votre pistolet à peinture.

Choisissez du matériel approprié et entretenez-le

Assurez-vous que votre aérographe est strictement destiné à la décoration alimentaire et n’utilisez pas un seul pistolet pour des applications comestibles et non comestibles, même en le nettoyant à chaque fois.

Vous pouvez cependant utiliser le compresseur pour différents pistolets aérographes. N’utilisez de plus que des couleurs destinées à la décoration de gâteaux et veillez à nettoyer votre aérographe pour pâtisserie après chaque couleur.

Vous pouvez pour cela simplement utiliser de l’eau chaude entre chaque couleur et la vaporiser jusqu’à ce qu’elle soit claire, mais aussi des nettoyants spécifiques aux airbrush alimentaires permettant de dissoudre les résidus de colorants.

Notez que vous devrez porter une attention particulière à l’entretien régulier de la buse et de l’aiguille de votre airbrush : il faudra donc apprendre à le démonter et le remonter soigneusement.

Protégez votre plan de travail

Rappelez-vous que le but principal est de décorer vos pâtisseries et non de repeindre la cuisine. Dans l’idéal on utilisera une cabine de peinture prévue à cet effet, mais des cartons feront aussi bien l’affaire pour débuter.

L’utilisation d’un plateau tournant sur lequel placer votre confection est essentiel pour peindre avec votre aérographe pour gâteaux.

Familiarisez-vous avec la distance et le débit de peinture

Il est conseillé de placer le pistolet de 15 à 20 centimètres de votre création. Plus vous serez prêt de la cible plus le trait sera fin et net. Inversement plus vous serez éloigné et plus il sera large et flou. De plus, si on éloigne le pistolet sans modifier le débit, le trait va s’ éclaircir.

Pour faire un trait large et opaque, il faut donc augmenter proportionnellement les débits d’air et de peinture en même temps que l’on éloigne l’aéro, et ce sans envoyer trop de produit pour éviter flaques et coulures. Maîtrisez ces techniques de base sur papier avant de vous lancer !

Choisir son airbrush

Il existe différents airbrush, mais il est recommandé de choisir un aérographe double action, le simple action étant trop basique pour travailler avec précision. Ce type d’appareil polyvalent allie précision et maniabilité tout en étant facile à nettoyer.

Il permet de se lancer à l’assaut de surfaces relativement grandes aussi bien que des tracés les plus fins (moins d’un millimètre). Il convient cependant de noter les différences entre les deux types de modèles double action.

L’aérographe double action à gravité

Les aérographes par gravité ont le godet qui est fixé au-dessus du corps de l’aérographe, ce qui permet à la peinture de descendre par gravité pour être projetée.

Maniable et résistant, l’aérographe par gravité peut être utilisé aussi bien par les droitiers que les gauchers. Ce type d’aérographe a aussi l’avantage de pouvoir être rempli avec des colorants plus épais, moins dilués. Il est néanmoins moins pratique que l’aérographe à aspiration pour les grandes surfaces.

L’aérographe double action à aspiration

Le godet des aérographes par aspiration est fixé sur le côté du corps de l’aérographe, à droite pour les droitiers ou à gauche pour les gauchers. Il peut aussi être en dessous du corps de l’airbrush pour les gros volumes.

La peinture est ici aspirée par l’air sous pression via un tuyau immergé dans le flacon, avant d’être projetée. Ce type d’aérographe est un peu plus délicat à maîtriser, mais il a des avantages, comme le fait de pouvoir simplement changer de flacon pour passer à une autre couleur.

En conclusion

L’aérographie sur gâteaux présente certes de petits inconvénients, par exemple le fait de devoir bien ventiler autour de son projet : on se placera si possible sous la hotte de cuisine. Cependant les avantages sont trop nombreux pour passer à côté.

Cette technique permet non seulement d’utiliser moins de colorants, donc gaspiller moins, mais aussi d’avoir des effets impossibles à obtenir à la main, comme des dégradés parfaits, des effets perlés et même rajouter du volume à un gâteau un peu plat. Réveillez l’artiste qui sommeille en vous et à vos fourneaux !